Chauffeur VTC : Quels avantages ? Comment le devenir ?
chauffeur-uber-2019

Comment devenir chauffeur VTC ?

  • Twitter
  • Facebook
  • Linkedin

Chauffeur VTC est une activité qui permet de cumuler indépendance, liberté et maîtrise de son emploi du temps. Cependant, les démarches à accomplir avant de pouvoir effectuer une première course peuvent en dissuader plus d’un. Futur chauffeur, découvrez notre mode d’emploi, étape par étape, pour vous guider dans ces démarches.

chauffeur-VTC

Etape 1 : devenir chauffeur privé

Vous l’aurez compris, s’asseoir derrière son volant ne suffit pas à devenir chauffeur VTC. Pour l’être, il faut obligatoirement exercer une activité indépendante de chauffeur privé de personnes. Aussi appelée activité de chauffeur VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur). Pour cela, il faut en obtenir l’autorisation en passant un examen officiel (examen de la carte professionnelle VTC). Ou son équivalence (examen d’obtention de la capacité de transport permettant d’acquérir plusieurs véhicules).

L’examen de la carte professionnelle VTC a lieu une fois par mois. L’inscription se fait auprès de la CMA (Chambre de métiers et de l’artisanat, que l’on trouve dans chaque département). Et se déroule en deux parties. La première partie, dite théorique, se compose des 7 épreuves suivantes :

  • Réglementation du T3P (transport public particulier de personnes)
  • Gestion d’entreprise
  • Sécurité routière
  • Langue française
  • Langue anglaise (niveau A2)
  • Développement commercial VTC et gestion spécifique VTC
  • Réglementation nationale VTC

Pour chacune de ces épreuves, les questions prennent la forme soit de QCM (questions à choix multiples). Soit de QRC (questions à réponses courtes). Il faut obtenir une moyenne générale d’au moins 10/20 pour être admissible à la seconde partie.

Cette dernière, dite pratique, est accessible uniquement aux candidats admissibles. Et se présente sous la forme d’une épreuve de conduite professionnelle. Elle se déroule sous le regard attentif d’un membre de la CMA. Et d’un expert (celui-ci peut être un chauffeur VTC, un inspecteur du permis de conduire, etc.), qui se mettent dans la peau de clients. Ils peuvent utiliser la double commande présente dans le véhicule d’examen si nécessaire. Mais aussi poser des questions piège au chauffeur. L’examen est noté sur 20, et comme pour l’examen du permis de conduire, une faute éliminatoire entraîne une élimination.

Des formations pour bien réussir cet examen sont disponibles en ligne auprès de plusieurs organismes comme Cab Formations, ou Chauffeur Solutions. Il est recommandé de les suivre pour mettre toutes les chances de son côté.

Etape 2 : avoir un statut juridique

Une fois l’autorisation de transport de personnes obtenue se pose la question du statut juridique. Tout chauffeur VTC doit pouvoir émettre des factures. Et donc obtenir un statut juridique indiquant qu’il est en droit d’exercer légalement son activité de chauffeur privé.

Selon l’activité exercée, les travailleurs indépendants ne procèdent pas aux formalités d’immatriculation auprès du même CFE (Centre de formalité des entreprises). Etant donné que le transport de personnes est considéré comme une prestation de service de nature artisanale. Les chauffeurs privés doivent s’immatriculer auprès de celui de la CMA de leur département.

Avant de le faire, ils doivent choisir la forme juridique qu’ils veulent donner à leur entreprise. Dans le cas où elle implique plusieurs associés, cette dernière doit être une société (EURL, SARL, etc). La création implique la rédaction des statuts constitutifs et la publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales (JAL). Un mode d’emploi détaillé est disponible sur le site de l’administration française dédié aux professionnels, service-public-pro.fr.

Pour un chauffeur seul, elle peut être une entreprise individuelle ou une auto-entreprise, dont la création est somme toute beaucoup plus facile et rapide, et se fait sur le portail dédié de l’URSAFF.

Etape 3 : du côté des plateformes de VTC

Une fois l’examen VTC obtenu, la forme juridique choisie et l’activité immatriculée auprès du CFE, reste aux aspirants chauffeurs VTC à s’inscrire sur une plateforme. Chez WITY, nous sommes partenaires avec la plateforme Ils doivent alors renseigner le véhicule utilisé pour exercer leur activité de chauffeur privé.

Note à l’attention des futurs chauffeurs VTC. Si vous n’avez pas encore choisi de véhicule pour effectuer vos courses VTC, il vous est conseillé de le choisir en fonction des critères de la plateforme que vous aurez choisi. Certaines plateforme comme Uber propose même un mode d’emploi sur la partie blog de son site, afin de guider ses futurs partenaires dans le choix de leur véhicule. N’hésitez pas à vous en inspirer !

Etape 4 : souscrire à une assurance

Comme tout professionnel, un chauffeur VTC doit souscrire à une assurance RC pro (responsabilité civile professionnelle) afin de pouvoir couvrir les dommages qu’ils pourraient causer à un client ou à un tiers dans le cadre de l’exercice de son activité.

En tant que chauffeur VTC, il doit aussi souscrire à une assurance RC circulation, lui permettant de couvrir les dommages impliquant le véhicule utilisé dans le cadre de son activité qu’il pourrait causer à un client ou à un tiers.

chauffeur-vtc-uber

Etape 5 : combien (environ) gagne un chauffeur VTC ?

Un chauffeur VTC, même s’il est indépendant, doit tout de même verser un pourcentage de commission sur chacune des courses effectuées. Cette commission correspond au coût d’utilisation de la plateforme.

Les revenus d’un chauffeur VTC en plus de dépendre de la demande et d’être soumis à la commission mise en place par la plateforme VTC, sont donc fonction de sa motivation à utiliser la plateforme (plus il l’utilise, plus il effectue de courses, et donc plus il gagne). Vous l’aurez compris… Pour gagner, il faut rouler !

L’équipe WITY accompagne les VTC dans la gestion de leur entreprise. Vous avez des questions en comptabilité ? Besoin d’aide pour la création de votre entreprise ? Nos experts se tiennent à votre disposition.

Rejoignez notre communauté d'entrepreneurs !
Recevez gratuitement par email toutes les informations pour créer et gérer votre entreprise.
Vos données sont importantes pour nous et ne sont pas transmises.