SMIC 2019 : Comprendre les évolutions et montants
smic

SMIC 2019 : évolutions et montants

  • Twitter
  • Facebook
  • Linkedin
5.0
11

Depuis le 1er janvier 2019, le Smic a été revalorisé. Voici comment cette revalorisation fonctionne, de combien le montant a augmenté pour cette année et les précédentes, ainsi qu’un petit rappel de certaines informations relatives au Smic.

smic-2019

Comment est revalorisé le Smic ?

Chaque année au 1er janvier, le montant du Smic évolue : il est indexé sur l’inflation mesurée pour les 20 % des ménages aux plus faibles revenus. Le site de l’administration française service-public.fr explique très précisément les données du calcul, qui prend également en compte la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire moyen des Français.

Il arrive que le Smic soit revalorisé en cours d’année, dans le cas où l’indice des prix à la consommation augmente d’au moins 2 % par rapport à l’indice retenu pour le calcul de janvier. La hausse du Smic dépend alors de l’augmentation constatée au moment de cette seconde revalorisation.

Il existe un troisième et dernier levier qui permet l’augmentation du Smic : le gouvernement peut, s’il le souhaite, donner un coup de pouce aux ménages les moins aisés en l’augmentant à tout moment.

Quel est le montant du Smic mensuel en 2019 ?

1) Le montant du Smic mensuel brut

Pour un salarié qui travaille 35h par semaine ou 151,67 heures par mois, le montant du Smic brut mensuel est désormais de 1 522,22 €, c’est-à-dire supérieur de 23 € au montant de 2018 (lequel s’élevait à 1 498,47 € par mois).

Voici, ci-dessous, un court historique des différentes augmentations ayant dessiné l’évolution du Smic ces dernières années :

  • 1er janvier 2012          1 398,37 €/mois
  • 1er juillet 2012             1 425,67 €/mois
  • Le 1er janvier 2013          1 430,22 €/mois
  • 1er janvier 2014          1 445,38 €/mois
  • 1er janvier 2015          1 457,52 €/mois
  • Le 1er janvier 2016          1 466,62 €/mois
  • 1er janvier 2017          1 480,27 €/mois
  • 1er janvier 2018          1 498,47 €/mois
  • Le 1er janvier 2019          1 522,22 €/mois

2) Le montant du Smic mensuel net

Le montant du Smic net étant différent selon les secteurs d’activité et les entreprises, il est difficile de donner une réponse fixe à cette question. Cependant, on peut estimer qu’un salarié payé au Smic perçoit environ 1 204 par mois en 2019, le montant exact étant fonction des cotisations et du régime de prévoyance choisi par l’entreprise.

3) Le cas des employés mineurs

Un salarié qui n’a pas encore 18 ans et a travaillé moins de 6 mois dans sa branche d’activité perçoit un Smic minoré, qui varie selon son âge. La revalorisation observée au 1er janvier 2019 concerne également les mineurs. Voici les montants à retenir (on parle ici en taux horaire brut) :

  • Salarié de 16 ans et moins    8,02 €/h
  • Salarié de 17 ans                   9,03 €/h

Comment calculer le montant de son Smic annuel ?

Pour connaître le montant de son Salaire minimum interprofessionnel de croissance annuel, il suffit de multiplier son Smic mensuel par 12. En tenant compte du fait que le montant varie selon l’employeur, on peut estimer qu’un salarié au Salaire minimum interprofessionnel de croissance perçoit un salaire brut de 18 255 € par an, soit 14 450 € net.

Ici, vous trouverez un article pour comprendre votre fiche de paie.

Quel est le montant du Smic horaire en 2019 ?

1) Le montant du Salaire minimum interprofessionnel de croissance horaire brut

Depuis le 1er janvier 2019, le taux horaire du Smic équivaut à 10,03 €, contre 9,88 € en 2018.

Voici, ci-dessous, les montants correspondant aux augmentations successives depuis 2012 :

  • 1er janvier 2012          9,22 €/h
  • 1er juillet 2012            9,40 €/h
  • Le 1er janvier 2013          9,43 €/h
  • 1er janvier 2014          9,53 €/h
  • 1er janvier 2015          9,61 €/h
  • Le 1er janvier 2016          9,67 €/h
  • 1er janvier 2017          9,76 €/h
  • 1er janvier 2018          9,88 €/h
  • Au 1er janvier 2019         10,03 €/h

1) Le montant du Smic horaire net

De la même manière qu’il est impossible de déterminer un montant exact pour le Smic mensuel net, on peut seulement indiquer un montant indicatif pour le Salaire minimum interprofessionnel de croissance en horaire net. Celui-ci avoisine les 8 € de l’heure (7,94 €/h exactement).

L’exception : le Smic à Mayotte en 2019

Le montant du Smic mahorais est depuis longtemps inférieur à celui en vigueur sur le reste du territoire français. Depuis 2015, sa réévaluation est cependant indexée sur l’évolution du Smic national. Il a donc augmenté au 1er janvier 2019 comme partout ailleurs. Voici, ci-dessous, les valeurs à retenir (on parle ici de montants bruts) :

  • Le Smic horaire               7,57 €/h
  • Le Smic mensuel             1 148 €/mois
  • Et le Smic annuel               13 777 €/an

Vérifier qu’un salaire est au moins égal au Smic, mode d’emploi 

1) Le calcul

Pour vérifier que le salaire perçu par un salarié respecte le minimum légal fixé par la loi, il faut inclure dans le calcul :

  • le salaire de base ;
  • avantages en nature ;
  • les primes de rendement, d’objectifs ou de productivité.

Il convient cependant d’exclure du calcul les données suivantes :

  • primes d’ancienneté, d’assiduité ou de ponctualité ;
  • primes liées à des conditions de travail particulières (pénibilité, insalubrité, etc.) ;
  • les primes de participation et d’intéressement ;
  • primes de vacances et de fin d’année ;
  • remboursement des frais professionnels (cela inclut l prime de transport) ;
  • heures supplémentaires.

A noter que lorsqu’une entreprise est dotée d’une convention collective et que cette dernière prévoit un salaire minimum conventionnel, ce minimum doit être supérieur au Smic, ou être complété par une une somme permettant au salarié de percevoir le montant du Salaire minimum interprofessionnel de croissance.

smic-comprendre

2) Que faire lorsqu’un salaire est inférieur au Salaire minimum interprofessionnel de croissance ?

Lorsqu’un salarié s’aperçoit, après calcul, qu’il est payé moins que le Salaire minimum interprofessionnel de croissance et que son employeur refuse de lui verser des retards de salaire, il peut faire valoir ses droits en saisissant les prud’hommes. La procédure de saisine du conseil des prud’hommes est expliquée très en détail sur service-public.fr.

Un employeur qui verse un salaire inférieur au Salaire minimum interprofessionnel de croissance devra non seulement acquitter une amende de 1 500 € par salarié, mais aussi les retards de salaire et d’éventuels dommages et intérêts, fixés par les prud’hommes.

Vous recherchez un expert qui saura s’occuper de toutes vos fiches de paie ? Contactez notre équipe du pôle social de WITY sans plus attendre ! Ils s’auront vous conseiller et vous épauler dans cette lourde tâche.

Rejoignez notre communauté d'entrepreneurs !
Recevez gratuitement par email toutes les informations pour créer et gérer votre entreprise.
Vos données sont importantes pour nous et ne sont pas transmises.