TJM (Taux Journalier Moyen) : Comment savoir combien je vaux ?

Taux journalier moyen : comment savoir combien je vaux ?

  • Twitter
  • Facebook
  • Linkedin

Vous souhaitez lancer votre activité en tant que freelance ? Il n’est pas toujours simple de passer d’une activité salariée à une activité freelance. Vous pouvez vous poser de nombreuses questions à ce sujet. Qu’est-ce que le TJM ? Quel tarif appliquer ? Comment facturer ? Fixer les bons tarifs pour vos missions est un enjeu de taille. En plus de vous garantir un salaire à la hauteur de vos compétences et de votre travail, cela vous assure une bonne crédibilité auprès de vos clients. Mais comment procéder pour fixer son taux journalier moyen ? On vous livre nos conseils pratiques.

Trop élevé, votre taux journalier moyen risque de dépasser le budget du client. Trop faible, c’est votre crédibilité qui est en cause. Mais alors comment fixer le bon tarif pour vos prestations ? S’il n’y a pas de réponse-type, on peut tout de même définir une fourchette pertinente, à partir du chiffre d’affaire visé ou en fonction des prix du marché.

tjm-freelance

Le TJM : qu’est-ce que c’est ?

Le Tarif Journalier Moyen, ou TJM, est le tarif qu’un freelance facture à la journée. En effet, chaque personne exerçant une activité en freelance doit indiquer un Tarif Journalier Moyen, celui-ci s’exprime toujours en hors taxes. Etant son propre patron, le freelance, doit gérer la prospection, la comptabilité, la relation avec les clients, etc… Il ne peut pas déléguer toutes ses taches, du moins pas au début. Toutes ces taches doivent être calculées dans son TJM, personne ne travaille gratuitement. Il doit également prendre en compte les charges qu’il doit payer et les vacances qu’il veut prendre, s’il souhaite se reposer.

Comment fixer le juste prix ?

Demandez l’avis de consultants plus expérimentés

S’il y a d’autres freelances dans votre entourage, n’hésitez pas à leur demander comment ils fixent leurs tarifs. Dans le cas contraire, vous pouvez faire jouer le bouche-à-oreille pour en rencontrer, ou intégrer une communauté de freelances sur les réseaux sociaux. Une solution qui présente l’avantage de faire grandir votre réseau.

Observez les prix pratiqués dans votre secteur

Pour connaître les prix moyens ou médians pratiqués dans votre secteur, deux options s’offrent à vous. Vous pouvez vous fier aux baromètres des taux journaliers moyens élaborés pour votre activité – il en sort presque chaque année. Ou encore étudier les profils de vos concurrents sur les CV-thèques. Vous aurez ainsi une idée du TJM auquel vous pouvez prétendre sur votre marché. Ainsi, le TJM moyen d’un graphiste est de 378 €, celui d’un rédacteur, 319 €, tandis qu’un chef de projet facture à 583 €/jour, selon le dernier baromètre Malt. À vous d’adapter ensuite ces moyennes en fonction de votre degré d’expertise, du lieu et de la durée de la mission ou encore du contexte économique de l’entreprise qui vous sollicite.

Comment calcule-t-on le TJM ?

Afin de calculer aux mieux votre TJM, nous vous conseillons de vous baser sur un salaire brut que vous gagniez auparavant, en y ajoutant les taxes (selon le statut de votre entreprise). Comparez bien évidemment aux marchés dans lesquels vous vous situez et surtout anticiper les charges. Comptez le nombre de jours que vous travaillerez par mois et divisez votre base par ce nombre. Vous obtiendrez donc votre Tarif Journalier Moyen hors taxes.

Utilisez un simulateur

Vous pouvez, également, calculer votre taux journalier moyen en fonction du salaire net ou du chiffre d’affaires visé. À celui-ci, vous rajouterez vos différentes charges (patronales, salariales, frais de fonctionnement) afin de savoir quel montant facturer à votre client. Pour vous aider, plusieurs sites proposent des simulateurs qui vous permettront de calculer vos charges, voire même directement les bénéfices que vous pourrez générer. Certains simulateurs permettent aussi de définir votre TJM, en se basant sur votre dernier salaire brut annuel ou sur le salaire net mensuel que vous souhaiteriez atteindre. Par exemple, l’outil de simulation d’AD’Missions peut être un bon moyen de connaitre son TJM.

Comment augmenter votre TJM ?

Vous devez impérativement vous fixer des objectifs journaliers et mensuels. Ces derniers vous motiveront et vous rappelleront pour quoi vous travaillez si durs !

Il est également important de se démarquer des autres freelances présents sur le marché. Que ce soit par la relation que vous avez avec vos clients, l’originalité de votre travail ou encore faire de la publicité (gratuite) sur internet, vous devez marquer les esprits. Le SEO, et une gestion parfaite de vos réseaux sociaux n’est pas à négliger. N’oubliez pas que si vous n’existez pas sur internet, vous n’existez pas pour vos clients.

N’oubliez pas de négocier avec vos clients, tout en les fidélisant.

tjm-2019

Cas particulier : le client fixe son propre prix

Dans certains cas, le prix de la mission est défini directement par le client et les marges de négociation sont relativement faibles – voire inexistantes. Cela arrive souvent sur des marchés où le nombre de freelances est supérieur au nombre de missions proposées, par exemple. En tant que travailleur indépendant, vous n’avez d’autre choix que d’accepter cette proposition de mission au tarif indiqué, ou de décliner l’offre dans son ensemble.

Rejoignez notre communauté d'entrepreneurs !
Recevez gratuitement par email toutes les informations pour créer et gérer votre entreprise.
Vos données sont importantes pour nous et ne sont pas transmises.