Comment tenir son livre de recettes et dépenses ?
livre-de-recettes

Comment tenir son livre de recettes et dépenses ?

  • Twitter
  • Facebook
  • Linkedin

[kkstarratings]

Même si l’autoentrepreneur bénéficie d’une comptabilité allégée, un certain nombre d’obligations lui incombent. Selon la catégorie de ses activités, BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) ou BNC (Bénéfices Non Commerciaux), il lui revient de tenir à jour un livre de recettes et/ou un livre de dépenses. Ces obligations ne sont pas toujours bien maîtrisées.

Quelles sont les tâches comptables dont doit s’acquitter l’autoentrepreneur en ce qui concerne le livre de recettes d’une part, le livre des dépenses d’autre part ? À quelles sanctions s’expose-t-il s’il ne respecte pas ces obligations ?  Quelles informations doivent figurer dans le registre ? Quelles sont les méthodes pour le tenir de façon simple, efficace, et sans se laisser déborder – tâche il est vrai un peu rébarbative ? Faut-il un PCG pour tenir mon livre de recettes et dépenses ?

Chez WITY, l’expert-comptable en ligne, nous accompagnons les entrepreneurs dans toutes les étapes de la création et du développement de leurs sociétés. Voici une mise au point sur la comptabilité du micro-entrepreneur en ce qui concerne le livre de recettes et de dépenses et nos conseils pour le tenir à jour.

L’obligation pour l’autoentrepreneur de tenir un livre des recettes et des dépenses

Le livre de recettes et dépenses correspond à l’enregistrement chronologique des recettes et des achats effectués par l’entrepreneur. Ce document est exigé par l’administration pour tous les chefs d’entreprise bénéficiant du régime fiscal de la microentreprise. On distingue deux livres différents, celui des recettes et des dépenses.

Le livre de recettes pour les BIC et BNC

Le registre des recettes, soit les sommes reçues issues des ventes ou services, est obligatoire pour tous les autoentrepreneurs relevant des catégories BIC et BNC. Ce livre doit comporter obligatoirement les indications suivantes :

  • Origine des recettes (dénomination du client)
  • Montant des recettes
  • Modalités de règlement (par chèque, virement, espèces)
  • Références des justificatifs (les numéros des factures, les notes et tickets)

Le livre doit être tenu au jour le jour et par ordre chronologique. Si la somme des recettes pour ventes ou services à un particulier est inférieures à 76 euros, elle peut être regroupée et enregistrée en fin de journée. Concernant les modalités de règlement, il est à noter que l’autoentrepreneur n’est pas autorisé à encaisser des espèces pour un montant supérieur à 1000 euros.

Le livre de dépenses

Le registre des dépenses, ou registre des achats, est une obligation seulement pour les entrepreneurs dont l’activité consiste à vendre des marchandises, des fournitures, des denrées à consommer sur place ou à emporter et à fournir des prestations d’hébergement. Ce second livre doit comporter, de la même façon que pour le livre de recettes, les indications suivantes :

  • Origine des achats (dénomination du fournisseur)
  • Montant des achats
  • Modalité de règlement (par chèque, virement, espèces)
  • Références des justificatifs (les numéros des factures, les notes et tickets)

Les autres obligations

En plus du livre de recettes et le cas échéant de dépenses, l’autoentrepreneur doit honorer deux obligations administratives et comptables.

Ainsi, l’autoentrepreneur doit remettre une facture à ses clients lors de chaque vente ou prestation, et conserver les justificatifs pendant une durée de 10 ans. En outre, il lui faudra, au plus tard un an après la création de son entreprise, détenir un compte bancaire professionnel, dédié aux activités de son entreprise et dès lors que son chiffre d’affaires dépasse 5 000 euros par an.

Outil devis et facture - WITY

Sanctions

Que se passe-t-il si l’autoentrepreneur ne respecte pas les obligations comptables qui lui incombent concernant le livre des achats et dépenses ? Selon la gravité des infractions, des sanctions financières jusqu’à 75 000€ pourront être appliquées par l’administration fiscale en vertu de l’article L441-1 du Code de commerce. Une amende fiscale de 15€, plafonnée au ¼ de son montant, sera appliquée par mention manquante ou inexacte pour chaque facture.

Nos conseils pour tenir votre livre de recettes et dépenses

Plusieurs possibilités s’offrent à l’autoentrepreneur, pour tenir son livre de recettes et dépenses. La condition est que les écritures ne soient pas modifiables une fois enregistrées.

Papier

Il est possible pour l’autoentrepreneur de tenir le registre des recettes et dépenses sur un simple cahier. Toutefois, la comptabilité sur un fichier Excel, via un logiciel – voire confiée à un expert – dès lors que les flux financiers sont un tant soit peu importants, permettra d’être plus efficace et d’éviter de recourir à la calculatrice.

Fichier Excel et modèles officiels

Plusieurs modèles Excel, dont des modèles officiels proposés par l’administration, de livre journal sont disponibles pour faciliter la tenue du livre des recettes et dépenses pour les autoentrepreneurs. Il permettra d’être plus efficace dans la tenue du registre, à condition de faire preuve de régularité dans la mise à jour du fichier.

Logiciel comptable ou expert-comptable

Pour les autoentrepreneurs dont les activités sont génératrices de recettes et dépenses importantes – dans la limite de 70 000 euros pour les activités BNC, de 170 000 euros pour les activités BIC, pour rester dans la fourchette correspondant au régime micro-fiscal – ou que les obligations comptables rebutent, il pourra être utile de recourir à d’autres solutions.

Les logiciels comptables peuvent s’avérer très pratiques, en tant qu’ils facilitent les opérations de facturation et de tenue du registre, et donnent accès à des statistiques à travers un tableau de bord. Il est également possible de faire appel à un expert-comptable, pour garantir – moyennant un certain coût – la tenue optimale du registre des achats et dépenses.

micro-entrepreneur - versement libératoire - Blog WITY

Finalement, tenir son livre de recettes est une obligation pour tout autoentrepreneur, qui peut peser sur ses épaules si elle n’est pas correctement tenue à jour, et l’exposer à des sanctions financières. Nous vous recommandons, selon l’envergure de votre activité, de recourir un logiciel dédié ou de faire appel à un expert-comptable.

Chez WITY, cabinet comptable 100% digital, nous sommes disponibles pour vous aider dans vos démarches pour accompagner la croissance de votre entreprise.

Rejoignez notre communauté d'entrepreneurs !
Recevez gratuitement par email toutes les informations pour créer et gérer votre entreprise.
Vos données sont importantes pour nous et ne sont pas transmises.