Article comptabilité d'engagement ou comptabilité de trésorerie - BLOG WITY

Comptabilité d’engagement ou comptabilité de trésorerie : Comment choisir ?

  • Twitter
  • Facebook
  • Linkedin

En tant qu’entrepreneur, vous [ou votre comptable] devrez préparer votre bilan comptable. Effectivement, la tenue d’une comptabilité régulière est une obligation comptable pour chaque entrepreneur. Vous serez alors confronté à la question suivante : dois-je opter pour une comptabilité d’engagement ou une comptabilité de trésorerie ?

Afin de vous aider à davantage comprendre la différence entre ces deux systèmes, les experts WITY vous explique tout.

 

Tenir sa comptabilité : définition de deux méthodes distinctes

Toutes les entreprises soumises à l’imposition réelle doivent tenir une comptabilité régulière et fiable. Pour cela, il existe alors deux méthodes de comptabilité :

  • La comptabilité de trésorerie: Cette méthode prend en compte les opérations (recettes et dépenses) déjà réalisées à partir des mouvements bancaires. L’écriture comptable est alors passée seulement en cas de flux financier réel.
  • La comptabilité d’engagement: Cette méthode consiste à enregistrer toutes les pièces comptables au jour de leur émission. La comptabilité d’engagement prend en compte les opérations de trésorerie effectives (règlements encaissés et paiements effectués) et les créances et dettes engagés (en attente de paiement). En comptabilité d’engagement il y a donc deux écritures. La première est basée sur les dates de facture ou de livraison pour déterminer les montants engagés auprès de vos clients ou créanciers. La deuxième écriture est quant à elle basée sur les dates de paiements / règlements effectifs.

La comptabilité de trésorerie : avantages et inconvénients

La comptabilité de trésorerie est la version la plus simple de la comptabilité. En effet, cette dernière n’enregistre que les flux monétaires ou les recettes et dépenses. En d’autres termes, une charge ou un produit non réglés à la clôture de l’exercice ne sera pas comptabilisé.

De plus, cette méthode de comptabilité se matérialise par la tenue d’un livre de recettes et d’un livre de dépenses/achats. Sur un logiciel, vous [ou votre comptable] devrez n’utiliser que les journaux de trésorerie. La comptabilité de trésorerie permet donc un gain de temps.

Néanmoins, cette méthode connaît quelques inconvénients. Tout d’abord, elle n’offre pas de visibilité sur les factures impayées et les créances clients. Vous n’aurez donc pas une maîtrise optimale de votre budget.

De plus, afin d’enregistrer les opérations n’ayant pas données lieu à un mouvement bancaire, vous aurez des ajustements comptables à faire en fin d’exercice.

ATTENTION : Pour les entreprises soumises à la TVA, cela exige un suivi particulier puisque la TVA doit être déclarée à partir des dates de facturations, et non des flux monétaires lorsque votre régime de TVA est sur les débits.

La comptabilité d’engagement : avantages et inconvénients

La comptabilité d’engagement permet d’avoir une vision plus précise de l’état de vos comptes. À condition que votre comptabilité soit bien à jour, cette dernière peut être utilisée comme outil de pilotage financier.

Cette méthode de comptabilité consiste à enregistrer les créances et les dettes en comptabilité, en plus des opérations de trésorerie. Par exemple, une facture client (une créance) doit être comptabilisée. Une facture fournisseur (dette) doit l’être également, tout comme les règlements.

La comptabilité d’engagement vous offre une bonne visibilité sur vos engagements futurs et un suivi plus performant de vos dettes et créances. Effectivement, cela est son principal avantage car en plus de tenir compte des dépenses et des recettes payées, on retient également toutes les recettes et les dépenses engagées mais non payées à la clôture de l’exercice. Les projections de trésorerie sont donc plus simples.

L’inconvénient majeur de ce système réside dans le temps supplémentaire devant être consacré à la tenue de la comptabilité par rapport à la comptabilité de trésorerie. De plus elle nécessite de faire de rapprochements bancaires très régulièrement pour éviter les divergences.

Dois-je opter pour une comptabilité d’engagement ou une comptabilité de trésorerie ?

Le choix entre la comptabilité d’engagement et la comptabilité de trésorerie n’est pas systématiquement possible. Le système de tenue de la comptabilité à utiliser par l’entreprise dépend de son régime d’imposition et des options formulées :

  • Les professionnels imposés dans la catégorie des BNC au régime de la déclaration contrôlée (les professionnels libéraux) doivent tenir une comptabilité de trésorerie, sans constater leurs créances et leurs dettes à la clôture de l’exercice. Néanmoins, une option pour la comptabilité d’engagement est possible. Il en est de même pour les associations.
  • Les professionnels imposés dans la catégorie des BIC, ou à l’impôt sur les société (IS), et sous le régime réel simplifié d’imposition (notamment les artisans et les commerçants) doivent tenir une comptabilité d’engagement. Ils ont cependant la possibilité d’opter pour une comptabilité de trésorerie en cours d’exercice mais ils devront, à la clôture de l’exercice, constater leurs créances et leurs dettes.
  • Les professionnels imposés dans la catégorie des BIC, ou à l’IS, et sous le régime réel normal d’imposition doivent tenir une comptabilité d’engagement et ils n’ont pas la possibilité d’opter pour une comptabilité de trésorerie en cours d’exercice.

 

Vous vous posez encore des questions quant à votre choix de système de comptabilité ? Les experts WITY sont là pour y répondre. De plus, chez WITY, nous nous occupons de votre comptabilité à partir de 59€ par mois. N’hésitez pas à nous confier toute votre comptabilité. Nos collaborateurs comptables et experts-comptables sauront en prendre soin.

Rejoignez notre communauté d'entrepreneurs !
Recevez gratuitement par email toutes les informations pour créer et gérer votre entreprise.
Vos données sont importantes pour nous et ne sont pas transmises.