Travail saisonnier : ce qu’il faut savoir pour recruter
Juliette Lecureuil
16 juin 2022

Vous exercez ou souhaitez vous lancer dans une activité saisonnière ? Découvrez ce qu’il faut savoir pour combler vos besoins en personnel lors des pics d’activité, en recrutant du personnel en contrat saisonnier.

Activité saisonnière : de quoi parle-t-on ?

Sur le site du ministère du Travail, le travail saisonnier est défini comme une activité se caractérisant par “l’exécution de tâches normalement appelées à se répéter chaque année, à des dates à peu près fixes”. 

Ces dates fixes sont fonction soit “du rythme des saisons” – pour les activités, par exemple, de récolte, de vendange ou de cueillette –, soit “des modes de vie collectifs” – pour les activités  touristiques pendant les périodes de vacances

 

Recruter quand on exerce une activité saisonnière

En tant qu’employeur contraint d’exercer une activité saisonnière, le problème rencontré est le besoin en personnel à une/plusieurs périodes bien précises… Mais pas toute l’année. 

En effet, difficile de recruter un(e) salarié(e) supplémentaire en CDI quand on est vigneron et que l’on sait que l’on a besoin de bras supplémentaires uniquement durant les 15 jours que durent généralement les vendanges

Pour pallier le manque ponctuel de personnel, il est possible de recruter un salarié en contrat saisonnier, un contrat qui a l’avantage d’être plus souple qu’un CDD classique, et par conséquent de faciliter la vie de l’employeur soumis à des pics d’activités saisonniers. 

 

WITY - Entrepreneur - Social

 

Contrat saisonnier : quelles dispositions légales ?

Comme expliqué ci-dessus, le contrat saisonnier a l’avantage de garantir une certaine forme de souplesse à l’employeur qu’un CDD classique. 

En effet, l’employeur qui y a recours a la possibilité de proposer plusieurs contrats à son employé saisonnier au cours de la même saison, pour lui confier soit plusieurs fois la même tâche, soit des tâches différentes – en fonction de ses besoins. L’important, c’est que ces tâches soient bien temporaires et ne relèvent pas du champ habituel de l’activité. 

Attention également : le ministère du Travail précise que la variation d’activité justifiant le recours au travail saisonnier doit être tout à fait indépendante de la volonté de l’employeur. 

Autrement dit, le travail saisonnier ne concerne pas les professionnels pour qui le fait de travailler une partie de l’année relève du choix, mais ceux qui n’ont pas d’autre choix que de travailler à certaines périodes seulement. 

 

Existe-t-il une période d’essai en contrat saisonnier ?

Comme pour un CDD classique, le contrat saisonnier donne bien lieu à une période d’essai, dont la durée est de 1 jour par semaine travaillée (sans dépasser 2 semaines) pour les contrats de moins de 6 mois. 

Pour un contrat saisonnier signé pour les vendanges entre le 12 septembre et le 1er octobre par exemple, la période d’essai sera donc de 3 jours – pour 3 semaines travaillées. 

Pour les contrats de plus de 6 mois en revanche, la période d’essai est d’1 mois.

 

Zoom sur la fin de contrat en contrat saisonnier

En réalité, il existe deux formes différentes de contrats saisonniers. La première correspond à un contrat établi de date à date, avec une date de début et une date de fin fixées par le contrat. 

La seconde quant à elle, renvoie à un CDD ne précisant aucune date de fin. Dans ce second cas, le contrat doit tout de même faire mention du fait qu’il est conclu pour la saison, et préciser une durée minimale d’emploi qui reste à définir entre l’employeur et son salarié. 

 

WITY - Entrepreneur - Social


Reconduction d’une année sur l’autre, est-ce possible ?

Une autre originalité caractérise le contrat saisonnier : celui-ci peut comporter une clause de reconduction, qui doit permettre au saisonnier d’être prioritaire par rapport aux autres candidats d’une année sur l’autre. 

Néanmoins, cette clause ne doit pas être utilisée afin de reconduire le CDD de manière automatique d’une année sur l’autre. Si c’est le cas, l’employeur s’expose à ce que le contrat soit requalifié en CDI

Sur le sujet, les situations diffèrent également en fonction de la convention ou de l’accord collectif, qui peut prévoir la reconduction d’un saisonnier d’une saison à l’autre afin que celui-ci bénéficie (par exemple) des avantages liés à l’ancienneté

Lorsque c’est le cas, l’ancienneté est calculée sur la base du cumul des contrats saisonniers effectués au sein de l’entreprise. 


Recruter un salarié en contrat saisonnier : nos conseils

Disposer d’un cadre légal pour recruter afin de compenser les pics d’activité de son activité saisonnière est une chose… Parvenir à recruter efficacement en est une autre. Voici les quelques conseils que l’on peut vous donner à ce sujet :

  • Rédigez une annonce précise : peu importe la plateforme sur laquelle vous comptez la diffuser (LinkedIn, Pôle emploi, Indeed, Meteojob), celle-ci doit contenir le plus d’informations possible. On pense notamment à une description de votre activité et de ses conditions d’exercice, aux tâches qui devront être effectuées, aux dates de début et de fin – s’il y a déjà une date de fin –, ou encore aux dispositions particulières comme la possibilité de loger vos saisonniers sur place, etc. ;
  • Rencontrez les candidats pour vous assurer qu’ils sont conscients de la nature des tâches que vous leur demanderez d’effectuer, mais aussi aptes à leur réalisation. Il n’est pas rare quand on travaille dans une exploitation agricole de devoir rester accroupi, se pencher ou effectuer des gestes répétitifs, et le fait de bien le détailler aux candidats au travail saisonnier permet de s’éviter les erreurs de recrutement – les personnes qui ne seraient pas en bonne forme physique, par exemple ;
  • Si les candidats n’ont encore jamais effectué les tâches pour lesquelles vous les solliciterez, soyez sûrs qu’ils ont la capacité à apprendre rapidement et facilement les gestes et/ou le maniement des outils nécessaires à la poursuite de votre activité, et ce en évoquant concrètement les conditions de travail – pour travailler sur une exploitation maraîchère par exemple, un candidat allergique au soleil ou aux piqûres d’insecte risque de ne pas faire l’affaire.

Bref, vous l’aurez compris… L’important au moment du recrutement, c’est d’être le plus transparent possible. Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

 

Besoin de l’aide d’un professionnel pour vos problématiques sociales ? N’hésitez pas à faire appel à Wity !

 

WITY - Entrepreneur - Social

 

Partagez avec vos amis !

TAGS :

Comment créer un site internet efficace ?

Comment créer un site internet efficace ?

Un site internet efficace est un site qui, génère des leads qualifiés, puis les transforme en prospects et enfin en clients. Créer un site internet est devenu relativement simple grâce notamment à l’explosion des logiciels et autre éditeurs de sites web.

Partagez avec vos amis !

Suivez-nous partout !

Restez connectés avec nous et recevez nos dernières informations.

Expert-comptable-en-ligne banniere