Top 10 des startups à suivre en 2020

  • Twitter
  • Facebook
  • Linkedin

Parce qu’elles ont levé des fonds, portent d’importants projets ou font beaucoup parler, ces startups sont sous le radar de WITY. Découvrez la sélection 2020 des startups à suivre !

 

  • Opuscope

Fondée en 2016, Opuscope est une start-up spécialisée dans l’accès à la réalité virtuelle (VR) et à la réalité augmentée (AR). La startup lance Minsar, une plateforme permettant aux professionnels de créer des expériences en AR/VR. Le logiciel SaaS, permet aux créatifs de rendre l’AR/VR accessible depuis un casque 3D, un smartphone ou une tablette. La grande force est que l’on peut faire cela sans coder et sans avoir à faire appel à des développeurs. Une nouvelle approche de l’expérience immersive qui séduit. En effet, la jeune pousse vient de lever 3 millions d’euros en seed auprès de Bièvre Epargne. Cette levée de fonds servira au développement et à la commercialisation de son produit.

 

  • Louis

Alors que de plus en plus d’attention est portée à la qualité de vie au travail, Louis propose aux entreprises du mobilier de bureau personnalisable, adapté à chaque besoin et made in France. La startup entend s’imposer sur le marché européen. Elle vient de lever 1,5 million d’euros en novembre 2019 pour recruter des commerciaux et accélérer l’automatisation de sa production. Une offre de leasing est également dans les tuyaux. Elle devrait positionner Louis comme acteur de l’économie circulaire en 2020, en redonnant à de vieux bureaux une nouvelle vie.

 

  • Virgil

La fintech se base sur un constat simple. En l’absence de capital pour constituer un apport, beaucoup de jeunes actifs ne peuvent accéder à la propriété. Et cela même, alors que leurs revenus le permettent. Pour les accompagner, Virgil investit à leurs côté jusqu’à 100 000 euros en échange de la copropriété du bien acquis. Pour 10 % d’apport investi, Virgil sera copropriétaire à hauteur de 15 %. La startup prévoit la possibilité de se faire racheter ses parts au bout de 10 ans. Cependant, la startup ne se limite pas au cofinancement de l’acquisition. En effet, elle propose un accompagnement complet tout au long du processus d’achat immobilier (visites, obtention du crédit, etc.). Fin novembre, Virgil a levé 2,1 millions d’euros afin de financer les premiers apports et vise les 5000 transactions d’ici 2021.

 

  • Leavy

Créée début 2018, Leavy compte sur les habitudes des millenials pour se développer. Que ces derniers doivent quitter leur logement pour de longues vacances, un séjour à l’étranger ou un job d’été, la startup leur assure de partir l’esprit libre en prenant en charge sa sous-location. Pas de pertes d’argent : en mettant son appartement à disposition de Leavy, on obtient la garantie de versement du loyer, que ce dernier soit occupé ou pas. Déjà rentable – les appartements sont sous-loués pour plus cher que le prix du loyer – et présente dans des villes comme Amsterdam, Paris, Londres ou Madrid, la startup compte 65 000 utilisateurs et envisage de s’implanter dans des villes américaines. Elle mise pour cela sur deux leviers : les 12 millions d’euros levés en seed auprès de Prima Ventures, et un fonctionnement participatif permettant aux membres de la communauté de bénéficier de tarifs réduits sur des vols et des hébergement, et de partager leurs expériences de voyage.

 

  • Gitguardian

Voilà une des startups les plus innovantes de l’année 2020. Pensée pour les développeurs suite aux nombreuses fuites de données mises à jour ces dernières années, Gitguardian traque en temps réel les failles de sécurité dans le code des entreprises publié sur GitHub, et prévient les fuites d’identifiants ou de clefs de chiffrements. Cette startup française fondée en 2017 a réalisé une importante levée de fonds (11 millions d’euros levés en décembre). Cela lui permettra de vendre son produit sur la côte Ouest des États-Unis. A noter que la solution est gratuite pour les développeurs et payante pour les entreprises.

 

  • Murfy

Chaque année, seuls 5 millions d’appareils électroménagers sur les 28 millions qui tombent en panne sont réparés. Un faible ratio sur lequel s’appuient les cofondateurs de Murfy pour développer leur propre SAV : une équipe de réparateurs à domicile qui officient pour un prix léger – 75 € l’intervention, main d’oeuvre et déplacement du technicien compris – et favorisent l’économie circulaire. En effet, pas moins de 700 réparations ont déjà été recensées en région parisienne. La startup entend lever des fonds pour être présente dans de nouvelles villes et embaucher davantage de techniciens.

 

  • Ynsect

Nourrir la planète tout en la préservant pourrait être le leitmotiv d’Ÿnsect. En construisant la plus grande ferme d’insectes du monde dans les Hauts-de-France, le spécialiste des protéines alternatives entend conquérir le marché mondial des ingrédients à base d’insectes pour l’aquaculture, l’alimentation des animaux de compagnie et la production d’engrais organique. Pour financer sa conquête mondiale, la startup a levé 154 millions d’euros début 2019. Elle compte autant sur le  Molitor, un petit scarabée aussi appelé ver de farine, que sur une technologie de rupture brevetée pour s’imposer à l’échelle mondiale. Enfin, l’usine ŸnFarm devrait voir le jour à Poulainville en 2021 et embaucher environ 70 personnes.

 

  • VOI

Créée à Stockholm en 2018, la startup suédoise surfe sur le marché de la mobilité urbaine. Aujourd’hui disponibles dans plus de 38 villes européennes, les trottinettes VOI entendent concurrencer Lime et Bird. VOI mise pour cela sur une importante levée de fond – 76 millions d’euros – effectuée en novembre. Elle mise également sur la collaboration avec les collectivités territoriales et les sociétés publiques de transport en commun. La société suédoise espère remporter, aux côté de deux autres opérateurs, l’appel d’offre bientôt lancé par la mairie de Paris.

 

  • PickYourSkills

Parmi les startups les plus étonnantes de 2020, il faut retenir PickYourSkills. Comme pour l’univers du dating, la technologie PickYourSkills envisage le staffing au prisme d’un algorithme de matching au sein de l’entreprise. Cet algorithme prend en compte les besoins d’un projet d’une part, et le profil des salariés d’autre part. Le but : trouver les candidats idéaux pour constituer des équipes-projets dynamiques et optimiser le taux d’occupation des collaborateurs. En levant 1 million d’euros en seed auprès de Kerala Ventures et Kima Ventures en 2019, la startup a mis au jour son ambition de conquête du marché européen.

 

  • Meero

Après avoir rejoint, en juin dernier, le très fermé « club des licornes » – startups valorisées à plus d’un milliard de dollars – la plateforme de mise en relations entre photographes professionnels et entreprises Meero a réalisé la plus importante levée de fonds jamais enregistrée par les startups de la French tech. Meero a en effet levé 205 millions d’euros ! Objectifs : Le développement de sa technologie, le recrutement de nouveaux collaborateurs et l’ouverture aux clients B2C. Même accusée d’« ubériser » la profession, Meero assure ne pas vouloir tirer les prix du marché vers le bas.

 

Rejoignez notre communauté d'entrepreneurs !
Recevez gratuitement par email toutes les informations pour créer et gérer votre entreprise.
Vos données sont importantes pour nous et ne sont pas transmises.