Comment choisir son expert-comptable quand on est infirmier libéral (IDEL) ?
Comment choisir son expert-comptable quand on est infirmier libéral (IDEL) ? - BLOG WITY

Comment choisir son expert-comptable quand on est infirmier libéral (IDEL) ?

  • Twitter
  • Facebook
  • Linkedin

Comment choisir son expert-comptable quand on est infirmier libéral (IDEL) ?
Votez pour cet article

Selon le rapport de la direction de la recherche, des études et de l’évaluation des statistiques (DREES) de 2016, il y avait, en France, 638248 infirmiers pour 109 925 en libéral. Si la plupart des infirmiers et infirmières choisissent d’exercer en tant que salarié, plus de 15% sont des infirmiers professionnels libéraux (IDEL). L’appellation IDEL correspondant à Infirmier Diplômé d’État Libéral.

Nous avons de nombreux infirmiers libéraux parmi nos clients, nous les accompagnons de la création de leur activité à la gestion comptable quotidienne. Nous avons remarqué que, lors de la formation pour être infirmier diplômé d’état, l’aspect gestion comptable et administrative était parfois négligé. Les infirmiers et infirmières libéraux se retrouvent dépourvus au moment de gérer leur comptabilité. Aujourd’hui, après un rapide rappel des spécificités liés au statut d’IDEL, nous vous proposons nos conseils pour choisir un expert-comptable :

L’accès au statut d’infirmier indépendant

Afin de pouvoir prétendre développer une activité d’infirmier indépendant, il est nécessaire de remplir certaines conditions encadrant la profession :

  • Être titulaire du diplôme français d’infirmier
  • Avoir exercé en tant qu’infirmier dans un établissement au sein de l’Union Européenne pendant au moins 24 mois (soit 3200 heures effectives) sur les 6 années précédant la demande.
  • Choisir une zone d’installation (d’après le découpage légal au sein des départements et régions). Cette condition est aussi centrale, car certaines zones sont sur-dotées, ne permettant pas aux infirmiers libéraux d’y exercer à moins qu’un infirmier y étant installé quitte son poste. A l’inverse, des zones sous-dotées sont directement accessibles pour les nouveaux entrants, et disposent parfois de mesures incitatives à l’égard des infirmiers souhaitant s’y installer.

Le statut juridique

Avant de se lancer dans l’aventure d’indépendant, il vous faut choisir le type d’entreprise qui encadrera votre activité. Plusieurs statuts sont potentiellement adaptés à ce type d’activité, comme par exemple la SASU ou la SARL. Cependant la forme choisie par la plupart des infirmiers est le statut d’Entreprise Indépendante (EI). Ce statut vous place en tant que responsable unique et dirigeant de votre société, et vous permet ainsi de gérer vous-même tous les aspects de votre activité, impliquant certaines démarches administratives imposées par l’administration fiscale ainsi que certaines obligations légales.

Le régime fiscal et social

Votre entreprise individuelle sera assujettie à l’impôt sur le revenu, qui se calcule sur la base de votre chiffre d’affaires de la période (trimestrielle ou annuelle en fonction du mode de déclaration choisi). Cette déclaration est obligatoire et nécessite un suivi rigoureux de votre activité et de vos facturations, car pouvant donner lieu à un contrôle de la part de l’administration fiscale. Le montant dû est donc calculé en prenant un pourcentage de votre chiffre d’affaires, ce pourcentage étant croissant avec le chiffre d’affaires : c’est ce qu’on appelle le « barème dégressif ».

Si vous avez opté pour une entreprise individuelle de type micro entreprise, un plafond de chiffre d’affaires de 70 000 euros est appliqué. Toutefois rien ne vous empêche de démarrer avec ce statut pour ensuite le modifier si vos revenus le justifient.

S’ajoute à cet impôt sur le revenu les cotisations sociales, incluant notamment la souscription à la caisse d’assurance maladie (CPAM) du département dans lequel vous exercez, ainsi qu’à la caisse de retraite et prévoyance des infirmiers (CARPIMKO).

Vous devrez enfin comme tout professionnel souscrire à une assurance de responsabilité civile et professionnelle, qui est d’autant plus important dans le cadre d’un métier sensible de la médecine.

Il vous est aussi possible (mais pas imposé) d’adhérer à une association de gestion (AGA), qui vous accompagne bénévolement dans la gestion de vos démarches juridiques et administratives, et vous permet notamment de bénéficier d’une réduction de votre IR. Nous ne pouvons que vous conseiller fortement d’adhérer à une AGA puisque vous bénéficiez de la non majoration des bénéfices de 25% en vous inscrivant.

Comment choisir son expert-comptable quand on est infirmier libéral (IDEL) ?

Faire appel à un expert-comptable vous permet d’aborder plus sereinement la gestion de votre activité en faisant appel à un professionnel du chiffre qui mettra son expérience et ses compétences à votre service. Voici une liste non-exhaustive des autres avantages :

  • Vous externalisez la gestion comptable et donc de gagner du temps.
  • Vous bénéficiez de conseils de qualité sur les aspects comptables, fiscales, juridiques et stratégiques.
  • Vous avez à votre disposition des outils pour gagner en visibilité sur votre activité.

L’expert-comptable doit être considéré comme le partenaire stratégique de votre activité. C’est à vous de définir les critères importants :

  • Quel budget souhaitez-vous allouer ?
  • A quelle fréquence voulez-vous rencontrer votre expert-comptable ou votre comptable ?
  • Aurez-vous besoin de conseils ?
  • Voulez-vous un expert-comptable spécialisé IDEL ?

Certains cabinets d’expertise-comptable sont spécialisés dans les activités libérales, si les cabinets classiques n’auront aucun mal à faire votre comptabilité, cela peut vous rassurer au moment de faire votre choix de choisir un expert-comptable spécialisé.

Pour finir, faites attention lors de la signature de la lettre de mission qui vous lie à votre cabinet d’expertise-comptable aux éléments ci-dessous :

  • La durée d’engagement
  • Les modalités de résiliation
  • Le mode de paiement (mensuel, trimestriel ou annuel)
  • Les services inclus ou en supplément de la mission de gestion de la comptabilité.

 

Chez WITY, nous accompagnons de nombreux IDEL et plus généralement des professionnels libéraux. Ces professionnels qui nous font confiance apprécient particulièrement notre logiciel de comptabilité à leur disposition où ils retrouvent tous les indicateurs clés de leur activité. Le compte bancaire de l’infirmier libéral est relié directement à son espace WITY, les opérations bancaires sont pré-catégorisées et il ne reste plus qu’à valider la catégorisation.

Nous pensons que la technologie doit être au service d’un accompagnement humain de qualité, c’est pourquoi vous avez un collaborateur comptable dédié et joignable par téléphone, mail ou visioconférence. Vous avez besoin de conseil pour vos problématiques comptables, stratégiques ou juridiques ? Nos experts se tiennent à votre disposition.

Rejoignez notre communauté d'entrepreneurs !
Recevez gratuitement par email toutes les informations pour créer et gérer votre entreprise.
Vos données sont importantes pour nous et ne sont pas transmises.