E-commerce, click and collect… Quelles solutions pour digitaliser mon business ?
Juliette Lecureuil
2 décembre 2020

Si vous êtes commerçant, vous l’avez sûrement remarqué au moment du premier confinement : la vie est nettement plus facile lorsque l’on est équipé d’outils pour vendre ses produits ou services en ligne ! Vous faites partie de ceux qui se sont retrouvés sans solution ? Suivez notre mode d’emploi afin de digitaliser votre business en prévision des prochains aléas.

 

Prendre le tournant du digital, pour quoi faire ?

Que l’on soit traiteur italien, vendeur de prêt-à-porter, artiste ou prof de yoga, le constat est le même : pour poursuivre son activité pendant la crise, mieux vaut avoir les capacités de remplacer l’expérience physique par une expérience digitale. Par ailleurs, si prendre le tournant du digital est une question de survie en ces temps de coronavirus, c’est aussi une stratégie qui peut avoir d’autres avantages.

Parmi ces derniers, on peut noter celui d’augmenter son chiffre d’affaires : que vous optiez pour la création d’une boutique en ligne ou d’un simple site internet, vous vous offrez une occasion d’augmenter vos ventes. Parce que disposer d’une bonne visibilité online est au moins aussi important que d’agencer sa boutique pour inciter les passants à y entrer… Le digital, c’est LA vitrine nécessaire à votre activité.

On vous l’accorde : quand on tient un commerce de proximité ou que l’on exerce un business en tant qu’indépendant, il y a déjà tellement de choses à gérer au quotidien que l’on a rarement du temps à consacrer à la réflexion sur le digital… Néanmoins, c’est un exercice nécessaire si vous espérez exercer votre activité encore longtemps. C’est comme prendre son rendez-vous annuel chez le dentiste : on sait que ça va être pénible mais il faut le faire pour avoir de bonnes dents malgré les années qui passent.

 

expert comptable en ligne des entrepreneurs

 

E-shop : comment créer ma boutique en ligne ?

Sauf exception, il est toujours possible de remplacer la vente physique par de la vente online. Plusieurs solutions permettent de créer son propre e-shop : on pense par exemple à PrestashopMagento, WooCommerce, Oxatis, Wizishop, OpenCart ou encore Shopify, qui proposent tous plus ou moins le même service. À vous de choisir celui dont l’interface, l’utilisation, les fonctionnalités, le service client et le prix conviennent le mieux à vos besoins.

Attention : au moment de créer votre boutique en ligne, vous devrez vous déclarer à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), comme tous les sites commerciaux collectant les données de leurs clients. Vous devrez aussi faire figurer sur votre e-shop les conditions générales de vente et les mentions légales – nom de votre entreprise, adresse, numéro de SIRET, numéro attribué par la CNIL, moyens de contact, etc.

Par ailleurs, votre e-shop ne se fera pas connaître tout seul : vous devrez lui donner une visibilité, en le faisant connaître à votre clientèle si vous disposez d’un point de vente physique, mais aussi en en faisant la promotion sur les réseaux sociaux.

 

Être référencé sur une marketplace, mode d’emploi

Vous estimez ne pas avoir le temps ni les compétences pour créer votre propre e-shop ? Pas de panique ! Il existe de nombreuses solutions qui permettent de vendre en ligne un peu plus facilement.

Si les marketplaces sont nombreuses, elles ont l’avantage – souvent – de regrouper chacune des produits de même nature. Parmi celles spécialisées, on compte notamment :

  • LesLibraires.fr, qui permet aux libraires indépendants de vendre en ligne, mais aussi à ceux qui veulent de disposer d’un site internet en nom propre ;
  • Hooa, qui référence les créations faites en France par les artisans d’art ;
  • Pour les vignerons, la solution de vente en ligne Les Grappes ;
  • Pour de bon, la plateforme sur laquelle il est possible d’acheter des produits alimentaires directement aux producteurs ;
  • Ollca, sur laquelle on trouve les produits alimentaires vendus par les commerçants de bouche de proximité, livrés à vélo par un réseau de coursier ;
  • On achète Français, spécialisée dans le made in France et les produits fabriqués en France ;
  • …Et bien d’autres encore !

Si vous êtes un peu perdu et ne savez pas sur quelle marketplace vous inscrire, n’hésitez pas à vous tourner vers la chambre consulaire donc vous dépendez – CCI, CMA, chambre d’agriculture – : vos interlocuteurs sauront vous aiguiller, ou vous proposer un référencement sur les marketplaces qu’eux-mêmes ont mis en place, comme CCI Store si vous vendez un e-service, ou des plateformes locales comme Métiers d’arts O Centre dédiée artisans d’art du Centre-Val de Loire.

Pour rester dans la thématique locale, la plateforme nationale Ma ville mon shopping référencent les commerçants de toute la France en permettant aux clients qui souhaitent consommer local d’appliquer un filtre à leur recherche pour ne voir que ce qui est vendu par les commerçants de leur villes.

expert comptable en ligne des entrepreneurs

 

Click and collect, comment m’y mettre ?

En période de crise telle que celle que nous vivons, le click and collect peut être une solution pour proposer vos produits à la vente. Si vous pouvez toujours proposer un service de click and collect « artisanal » – autrement dit, une vente à emporter improvisée –, le mieux reste tout de même de vous inscrire sur une plateforme qui le permet.

Ollca ou Ma ville mon shopping proposent du click and collect aux commerçants qui utilisent leurs services, mais il existe aussi des solutions spécialisées, comme Siouplait qui permet d’intégrer un module de commande en ligne à son site internet, l’appli The Ring, ou encore Tastycloud dédiée aux restaurateurs… Mais beaucoup d’autres encore !

Enfin, vous devrez faire la publicité de votre service en communiquant sur Facebook et Instagram. Hé oui, pour beaucoup d’utilisateurs, ces médias sont devenus une vraie source d’informations… Faites donc attention à bien y renseigner les modalités de livraison ou de click and collect de vos produits !

 

Se doter d’outils pour travailler avec du public à distance

Si vous êtes consultant, formateur ou prof de sport, n’hésitez pas à investir dans un bon outil de visioconférence : il n’y a rien de pire pour votre crédibilité qu’une session de formation qui s’arrête brutalement parce que l’heure gratuite proposée par Zoom est écoulée !

Bref, vous l’aurez compris : peu importe la manière dont vous amorcez votre tournant vers le digital, celui-ci sera salutaire. Pour tout renseignement sur ce sujet ou pour votre accompagnement comptable, n’hésitez pas à vous tourner vers un conseiller Wity, votre expert-comptable 100% digital ! D’ailleurs, en ce moment, nous travaillons sur une nouvelle offre spéciale pour le E-commerce / Dropshipping ! Contactez nous pour en savoir plus…

Partagez avec vos amis !

TAGS :

Comment créer une SASU en 2023 ?

Comment créer une SASU en 2023 ?

Au rang des formes juridiques d’entreprise que l’on peut créer quand on se lance tout seul dans l’entrepreneuriat, il y a bien sûr l’entreprise individuelle (EI), mais aussi la société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU).

Partagez avec vos amis !

Suivez-nous partout !

Restez connectés avec nous et recevez nos dernières informations.

Expert-comptable-en-ligne banniere