Création d’entreprise : les 10 erreurs les plus fréquentes
Création d’entreprise : les 10 erreurs les plus fréquentes - BLOG WITY

Création d’entreprise : les 10 erreurs les plus fréquentes

  • Twitter
  • Facebook
  • Linkedin

Création d’entreprise : les 10 erreurs les plus fréquentes
5 (100%) 11 votes

Vous êtes prêt à vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale, et vous vous posez des questions sur les erreurs et écueils à éviter ?

Chez WITY, l’expert-comptable en ligne, nous sommes spécialistes de l’accompagnement des entrepreneurs. Nous avons rassemblé dans cet article les 10 erreurs les plus fréquentes commises au moment de la création d’une société. Saurez-vous les éviter ?

1.    Faire un mauvais choix pour le statut

Cette erreur ne compte pas parmi les plus graves, mais est fréquente. Beaucoup d’entrepreneurs se retrouvent en effet dans la situation de vouloir s’associer alors qu’ils ont créé une entreprise individuelle, ou voudraient plus de souplesse dans les statuts juridiques alors qu’ils sont contraints par la forme d’entreprise retenue. Pour faire le meilleur choix concernant le statut de votre société, il peut être judicieux de faire appel aux conseils d’un expert-comptable.

2.    Négliger son business plan

La rédaction d’un business plan semble fastidieuse, chronophage, et vous vous dites que vous n’allez pas y perdre de temps ? Erreur, car cette étape est nécessaire. Le business plan en effet permet de déplier votre projet, en expliquant les étapes de son pilotage, les échéances-clés, tout en faisant la preuve de sa viabilité économique. Sans business plan, il vous sera difficile, en outre, de convaincre les financeurs et investisseurs potentiels.

3.    Ne pas étudier suffisamment le marché

Une des erreurs les plus pénalisantes est sans doute de se lancer à l’aveuglette. Comment percer dans un secteur dont on mesure mal la dynamique, les tendances et les acteurs ? Nous vous conseillons de conduire une étude de marché rigoureuse, en conduisant des enquêtes. Une fois l’étude réalisée, ne fermez pas l’œil : continuez à faire de la veille pour être au fait des nouveautés dans votre domaine, et ajuster votre offre.

4.    Ne pas rechercher d’aides et de financements

Vous comptez sur votre idée brillante pour assurer votre succès et celui de votre entreprise ? Si seulement… Car pour qu’un projet se développe, les financements sont nécessaires. Heureusement, beaucoup de possibilités s’offrent aux créateurs d’entreprise.  Au-delà du cercle amical et familial, vous pouvez solliciter un crédit bancaire. Des aides comme le NACRE, l’ARCRE et l’ARCE permettent, selon votre situation, de lancer et structurer le projet.

Créateur d’une startup ambitieuse ? Demandez une aide à la BPI (Banque publique d’investissement). Selon la nature de votre projet, le crowfunding pourra être un levier intéressant. Appels à concours et projets sont également nombreux. Bref, une myriade d’aides est à explorer – sans vous y perdre.

5.    Vouloir être seul maître à bord

Voilà une tentation de chef d’entreprise qu’il va falloir combattre. Certes, c’est votre société, mais tout ne peut pas reposer sur vos épaules. À vouloir assumer plusieurs postes, les tâches seront mal exécutées. Dès lors, sachez déléguer : auprès de votre équipe, de vos prestataires. Automatisez certaines tâches. Faites appel à un expert-comptable pour prendre en charge les comptes de votre société. Le temps dégagé permettra de vous concentrer sur la stratégie et les postes-clés, pour lesquelles vous apportez une réelle valeur ajoutée.

6.    Faire preuve d’impatience

La réussite d’une entreprise est un travail et de longue haleine, avec une certaine dose d’incertitude. Il ne s’agit pas de foncer droit devant vous. Il importe de construire votre projet sur des bases solides. D’autre part, le délai est souvent long entre les commandes des premiers clients et le renflouement de votre trésorerie. Sachez faire preuve de patience, anticiper, forger une vision à long terme et évaluer les délais de latence. Les maîtres mots sont donc ténacité et organisation, sans perdre le sens de l’humour et la capacité de réagir rapidement, si une opportunité se présente.

7.    Mal s’entourer

La réussite ne réside pas dans le fait d’avoir une bonne idée, mais dans la manière de la concrétiser. Pour cela, vous avez besoin d’être entouré par équipe efficace et par des conseillers avisés. Choisissez vos collaborateurs pour leur expérience, leur motivation, leur créativité, leur esprit critique. S’ils sont en plus des amis, pourquoi pas – pourvu que les premières conditions soient remplies. N’oubliez pas, ce sont la compétence, le dynamisme, l’efficacité, et le réseau qui feront prospérer votre entreprise.

8.    Ne pas communiquer

Ne faites pas l’erreur de garder vos idées pour vous, de peur qu’on vous en dépossède. Car c’est en communiquant, en recueillant les avis de ceux qui sont vos futurs clients et investisseurs, des acteurs de votre secteur, que vous pourrez construire et améliorer votre concept. N’hésitez pas à « pitcher », à participer à des événements, des réunions. Dans tous les cas – l’initiative peut porter d’excellents fruits –distribuez votre carte de visite et faites-vous connaître.

Par la suite, le bouche-à-oreille ne sera pas suffisant. Construisez un plan marketing et communication solide, avec des KPI. Cela vous permettra d’évaluer les retombées et d’ajuster vos plans.

9.    Mal gérer l’administratif et la trésorerie

En particulier dans le monde de l’entreprise, l’argent est le nerf de la guerre. Des responsabilités importantes vous incombent, à cet égard : ne les négligez pas. Veillez dès lors à ne pas prendre de retard dans vos démarches administratives (gare aux pénalités) et ne laissez pas les factures s’accumuler. Gérez votre trésorerie de manière raisonnée. Si les chiffres vous horripilent ou dévorent votre temps, n’hésitez pas à solliciter un expert-comptable.

10. Manquer d’ouverture d’esprit

Un chef d’entreprise apprend de ses erreurs et fait preuve d’ouverture d’esprit – tout en gardant le cap. Il faut savoir saisir sa chance, s’adapter au marché et transformer les opportunités. Le « scaling » d’une entreprise peut prendre plusieurs années, comme le racontent les fondateurs d’OpenClassrooms, leader européen des MOOC. Soyez à l’affût, adaptable, pour réajuster votre projet et révéler son potentiel.

 

Pour conclure, même si vous êtes attentif à éviter certaines erreurs, n’oubliez pas que nul parcours d’entrepreneur n’est irréprochable. L’erreur n’est pas un drame. Au contraire, les plus grands entrepreneurs disent que chaque erreur est un enseignement ! On vous souhaite alors d’apprendre et de réussir, en évitant les pièges les plus fréquents, pour donner à votre société tout son essor.

Rejoignez notre communauté d'entrepreneurs !
Recevez gratuitement par email toutes les informations pour créer et gérer votre entreprise.
Vos données sont importantes pour nous et ne sont pas transmises.